Les étiquettes qui empêchent d'être Soi


Lorsque nous sommes qu’un tout petit enfant nous ne portons aucun jugement, nous découvrons le monde sans l'étiqueter et puis on nous apprend “ ça c’est un arbre, ça c’est un chien” . C’est tout à fait normal de connaître ce qui nous entoure, il est important d’apprendre. Nous avons besoin d'étiqueter les choses pour nous sentir en sécurité, pour pouvoir évoluer dans le monde dans lequel nous vivons. Est ce que c’est dangereux ou pas de mettre la main dans l'eau bouillante ?


Là où ça se complique c’est lorsque nous mettons des étiquettes là où il ne devrait pas y en avoir, lorsque nous imposons une croyance sur quelque chose, sur quelqu’un ou sur nous même.

Ce qui nous bloque ce sont les étiquettes qu’on a collé sur le dos depuis l’enfance. L’être humain à ce petit défaut, pour ce sentir en sécurité il a besoin de mettre chaque chose dans une case, même ses propres enfants.


Je vous donne un exemple, un enfant de 5 ans fait tomber son verre de lait par terre, sa maman se fâche un peu, elle lui dit “ tu ne peux pas faire attention, tu es vraiment maladroit”.

L’enfant va entendre ce mot pour la première fois mais ne va pas vraiment comprendre sa signification. Quelques jours plus tard , il fait tomber sa tartine de confiture, bien entendu du côté de la confiture, sa maman se fâche un peu plus que pour le verre de lait car elle a eu une journée un peu compliqué au travail, et elle préférerait se reposer que de nettoyer le sol. Pendant qu’elle ramasse la tartine et qu’elle nettoie, elle réutilise ce fameux mot, l’enfant commence à faire un lien entre ce qu’il vient de faire et ce mot, il comprend vite que ce n’est pas une bonne chose et que lorsque maman le dit elle à l’air de l’aimer un peu moins que d’habitude.

Puis 3 jours plus tard, l’enfant est dans sa chambre et il fait tomber son jouet par terre , maman n’est pas là , mais il se souvient de ce fameux mot, et il se dit “ que je suis maladroit” et ça lui fait de la peine, car il s’aime un peu moins qu’avant.

En grandissant à chaque fois qu’il fera tomber quelque chose ça viendra conforter sa croyance. Le pire dans tout ça , c’est que comme cette croyance est imprimée dans son inconscient, c’est une sorte de programme en lui, et son corps réagira par rapport à ça. Il sera à l’origine de ses choix, de ses comportements, de sa façon de bouger, de se tenir, il sera gauche comme on dit ( encore une croyance comme quoi les gauchers sont maladroits ) .

Tant qu’il ne prendra pas conscience que tout ceci n’est qu’un programme, il passera à côté de beaucoup de choses qui pourrait lui plaire et pour lesquelles il serait peut être doué, la danse,la peinture, l’escalade …


Et vous quelles sont vos étiquettes ? quelles étiquettes collez vous sur les gens qui vous entourent ( sur les membres de votre famille, vos amis, les collègues de travail) .

En en prenant conscience vous pourrez décidez de les décoller et découvrir qui se trouve en réalité dessous

20 vues